Sport : Montpellier largement devant Paris
Publié le : 02/10/2018
Modifié le : 02/10/2018

Passé en catimini à l’aube des vacances estivales un article de 20 minutes édition Montpellier suggérait que Paris et Montpellier étaient les capitales du sport français à égalité parfaite. L’article  allait un peu vite en besogne et, écrit depuis un point de vue parisien, avait quelques partis pris qui avantageaient la capitale.

Tout d’abord, en ne parlant que de sports « majeurs », c’est-à-dire « pratiqués à Paris » le média de la capitale s’évitait de donner des points à notre territoire. Un territoire tellement sportif qu’il a inventé ses propres sports.

En ne prenant en compte que les compétitions nationales le média parisien se gardait de prendre en compte les titres Européens ce qui permet de n’accorder aucun point à la victoire du Montpellier Handball en Ligue des Champions.

En comptant les titres européens les carottes étaient déjà cuites pour nos amis parisiens vu que Cournonterral-Fabrègues avait déjà été sacré champion d’Europe de tambourin en salle. Par contre en diffusant l’article le 2 juillet, le média de la capitale s’évitait de rajouter à son décompte le titre de Championnes d’Europe acquis par les féminines du Tambourin Notre-Dame-de-Londres qui allaient soulever la Coupe d’Europe des clubs en extérieur en terre italienne le 8 juillet.

Il est tout a fait compréhensible que les Parisiens, aux vues des résultats de leurs équipes « majeures » à l’échelle continentale, ne souhaitent pas inclure les titres acquis au niveau Européen dans leurs comptabilités sportives.

Il est par contre dommage que les calculs se fassent sur des bases biaisées. Gageons que si des équipes de la capitale remporte un titre européen lors de la saison à venir le mode de calcul sera différent en juillet 2019.